You're currently on:

TOUT CONNAITRE POUR BIEN CHOISIR SA COUETTE ET SON OREILLER

LES COUETTES

Nous travaillons avec un fabricant ayant un savoir faire de plus de 150 ans pour vous proposer des couettes et des oreillers en garnissage naturels ou synthétiques. Ceux-ci sont produits dans le plus grand respect des normes de qualité afin d'apporter des réponses adaptées à vos exigences en matière de santé, d'hygiène, d'entretien et de confort.

Certaines personnes ont besoin de sentir un poids sur eux pour bien dormir. Nous leur conseillons alors une couette avec un pourcentage de plumes ou de plumettes plus élevé, par exemple, 20% de duvet et 80% de plumes 
Pour d’autres, c’est l’inverse, elles préfèrent dormir avec peu de poids, il faut donc qu’elles dorment avec une couette dont le pourcentage de duvet est supérieur au pourcentage de plumes.

Si au premier coup d'oeil toutes les couettes se ressemblent, elles ont des caractéristiques principales qui vous permettent de faire le bon choix : la nature du garnissage et son pouvoir gonflant, la taille, le poids et le grammage en g/cm², ainsi que la nature de l'enveloppe en tissu.

La première chose à savoir: ce qu'il y a dans l'enveloppe de la couette. Il peut s'agir de fibres naturelles ou de fibres synthétiques. Vous ne savez pas quoi choisir ? Voici les avantages et les inconvénients de chaque type de garnissage.

COUETTES SYNTHETIQUES

Le garnissage :

Il existe de nombreuses fibres synthétiques.

Les fibres creuses siliconées renferment l'air ce qui lui confère son pouvoir d'isolation. Plus les fibres de garnissage contiennent beaucoup d'air, avec un minimum de poids (fibres creuses siliconées et multicanales), plus la couette est légère et gonflante.

La microfibre est une fibre au gonflant similaire à celui du duvet. Elle est plus confortable et plus chaude que les autres fibres de polyester, même si elles respirent moins qu'un garnissage naturel, elle offre une grande douceur et un grand moelleux. (fibre de bambou ou fibre de soie).

Le garnissage synthétique est idéale pour les personnes qui souffrent d'allergies ou qui font de l'asthme et permet de proposer des couettes avec un bon rapport qualité-prix.

Le grammage :

C'est le poids du garnissage de la couette au m². C'est ce qui va créer une plus ou moins grande impression de chaleur suivant la physiologie de chacun et donner le gonflant du produit. Il varie de 200 à 500 gr/m² au sein de notre gamme. Les couettes les plus légères n’excédent pas 300 gr/m².

Le piquage de la couette :

Il permet de conserver le garnissage en place et d’éviter toute déperdition de chaleur pendant la nuit.

Piquages longitudinaux ou en ligne : des piquages parallèles permettent d'éviter au garnissage de s'écarter. Le garnissage reste uniformément réparti.

Piquages à capitons : le garnissage est maintenu par pression à l'aide de boutons disposés en quinconce La couette garde ainsi son aspect gonflant et le garnissage est parfaitement réparti dans l'enveloppe

Piquages en vagues ou trapèzes : des piquages ondulés permettent de stabiliser le garnissage par bandes dans toute la couette.

Piquages à carreaux ou losanges : il contient le garnissage et l'empêche de se déplacer dans l'enveloppe. Il est un excellent maintien des fibres.

 

COUETTES NATURELLES

La couette naturelle se compose de plumes et du duvet d'oie et de canard. La durée de vie d’une couette naturelle peut être multipliée par deux par rapport à celle d’une couette synthétique soit une dizaine d’année sans soucis.

La plume est bombée. C'est elle qui donne la forme, la structure, aux garnissages des couettes.

Le duvet a une structure tridimensionnelle lui permet d'emmagasiner beaucoup d'air et de conserver beaucoup de ressort, ce qui lui confère sa capacité isolante.

Plus le pourcentage de duvet est élevé, plus la couette sera chaude, légère et gonflante. Le duvet laisse circuler l'air et absorbe l'humidité.

Enveloppe :

La qualité de l'enveloppe est surtout importante pour les couettes naturelles car c'est elle qui vous garantira l'étanchéité au duvet et au plumes. Les enveloppes 100% coton tissé très serrés assure une barrière naturelle aux acariens pour une hygiène parfaite

 

Piquage :

Il permet de maintenir le garnissage en place et d’éviter toute déperdition de chaleur.

Entretien de sa couette :

Quelle soit en synthétique ou naturelle, votre couette doit-être secouée, aérée et lavée régulièrement. 

vous pouvez toutes les laver en machine, en respectant les recommandations du fabricant. Cependant, il est recommandé de nettoyer les couettes en duvet, à sec dans un pressing, afin de ne pas altérer la qualité du duvet des couettes.

 

Sachez qu'en principe, il est conseillé de nettoyer votre couette en machine à 40° et surtout de ne pas surdoser la lessive. Les couettes pour un lit d'une personne tiennent en général dans une machine de 8 kg. Pour une couette de 2 personnes, elles devront être brassées dans une machine de 16 Kg.

Pour être bien lavée, la couette doit pouvoir être brassée, donc attention de ne pas forcer à faire rentrer votre couette dans la machine, elle ne sera pas lavée correctement.. Pour éviter que le duvet ne s'amasse, il est conseillé d'introduire dans le tambour des balles de lavage ou des balles de tennis (blanches ou sans l'enrobage)  qui aident à ce que le duvet ou les plumes ne se tassent pas dans un coin du lave-linge.

Attention pour le nettoyage : Avant la mise en machine, toujours regarder si la couette ou la couverture, n’a pas de petites déchirures. Avec la force du nettoyage, ces petits accros pourraient déchirer gravement votre couette. Il faut donc la réparer avant sa mise au nettoyage.

Qu’il s’agisse d’une couette ou couverture pour une ou deux personnes nous vous conseillons pour la nettoyer de la porter au pressing, qui a l’habitude de ce genre de nettoyage.

 

Le séchage : Le temps de séchage est long et très important. Il ne faut, en aucun cas, utiliser une couette qui serait encore humide. En effet, le duvet ou les plumes, une fois posés à plat sur le lit, humidifieront le lit et il peut y avoir des effets de moisissures.

Si vous en avez la possibilité, en été, nous vous conseillons d’étendre, sur des fils à linges, votre couette dans un lieu où il y a du soleil et du vent. En hiver, mettez la couette dans une pièce chaude et aérez..

En cours de séchage, il faut les secouer à plusieurs reprises afin de séparer les duvets et éviter qu'ils s'agglutinent et forment des boules de duvet.

Nous déconseillons fortement l'utilisation d'un sèche linge pour les couettes naturelles, en effet, ces appareils ont tendance à détériorer la qualité du duvet. L'idéal est de la suspendre à l’extérieur par un temps venteux pour permettre de lui redonner du gonflant (à faire une fois par an). Preférez donc la période de l'été pour cela, sinon, en hiver, mettez la couette dans une pièce chaude et aérée.

 

Par ailleurs, nous conseillons d'éviter de se coucher ou de s'asseoir sur une couette de duvet, sous peine de tasser celui-ci, ce qui réduirait son volume et sa capacité isolante. Si en été, vous décidez de ranger votre couette, évitez de la rouler serré : suspendez-la plutôt à une tringle et entreposez-la dans un endroit sec et aéré ou si vous devez la ranger dans un sac, choisissez un sac en coton et non en plastique.

 

 

LES OREILLERS

 

L'oreiller est très important, c'est lui qui soutient vos vertèbres cervicales et répartit le poids de votre tête sur la plus grande surface possible. Le bon alignement de la tête et du cou favorise la décontraction musculaire, diminue la pression due à leur poid, favorisant ainsi la circulation sanguine

 

Si vous dormez sur le dos, nous vous conseillons de choisir un oreiller souple et mince, alors que si vous dormez sur le coté, il est préférable de s'orienter sur un oreiller ferme et épais. Vous dormez sur le ventre ? c'est moins bien pour les cervicales, et dans ce cas là, préferez un oreiller mou.

 

Les oreillers synthétiques :

 

Ils sont doux et moelleux et sont en fibres ordinaires, fibres creuses ou fibres creuses siliconées

Le garnissage de fibres synthétiques apporte autant de gonflant et de confort que le duvet naturel, tout en offrant une grande résistance à l’écrasement et une grande durabilité dans le temps.

Les oreillers synthétiques sont sains, hygiéniques, lavable en machine, et offre la possibilité de séchage en machine.


En plus d'être moelleux, ils sont indéformable et sont idéals pour les personnes souffrant d'allergies ou qui font de l'asthme et permettent de proposer un bon rapport qualité-prix.

 

Les oreillers naturels :

 

L'oreiller naturel est garni avec des plumettes et du duvet. C'est un garnissage qui respire et laisse donc passer la transpiration. Plus la proportion de duvet par rapport aux plumes est élevée plus l'article est léger et plus il a de gonflant.

Pour être d'une propreté parfaite les plumes et duvets subissent une succession d'opérations : lavage, séchage, étuvage à 130 degrés équivalent à une stérilisation, dépoussièrage et triage.

Toutes les enveloppes des oreillers naturelles sont en pur coton traité anti taches et anti acariens. Elles sont pour la plupart déhoussables et lavable en machine.

 

Entretien des oreillers :

 

Les oreillers peuvent-être lavés en machine à une température entre 40 et 60°C, selon les indications précisées sur l'étiquette du produit. Employez l'équivalent d'une dose en poudre de lessive et en fin de cycle de lavage, choisissez un essorage maximum selon la marque de votre machine. Le séchage sera réalisé dans le sèche linge sur un cycle de deux heures, et jusqu'à obtention d'un produit sans trace d'humidité